Juillet/Août 2016 – Paysage Actualités
Présentation du projet pour le Carreau Wendel.

Préserver sans préjuger de l’avenir : Dans son plan directeur du carreau minier Vuillemin-Wendel, situé dans le Pays de Forbach (Moselle), l’atelier Cap Paysage Urbanisme crée des espaces publics cohérents qui préservent le champ des possibles pour les bâtiments à réhabiliter.


Juin 2016- Revue Urbanisme Hors Série n°56
Grand Prix national du paysage. A l’échelle du grand territoire
Mention du projet d’aménagement du gour de Tazenat.

Des démarches qui transforment les territoires
Décryptage de Frédérique de Gravelaine avec le concours d’Ariella Masboungi Grand Prix de l’urbanisme 2016
Le développement durable est le référentiel unanimement partagé des 17 projets retenus au Grand Prix national du paysage. Reste à voir la manière dont se déclinent ses incontournables injonctions, mais aussi comment peuvent se nouer de nouvelles relations entre ville et nature et comment les équipes de paysagistes relèvent le défi de fortes contraintes pour concilier les usages.


Mars 2016 – Le Moniteur n°5857
Présentation du projet pour le Carreau Wendel.

A la fois site de mémoire et de spectacles vivants, l’ancien carreau minier Wendel, à Petite-Rosselle (Moselle), continue sa« Métamorphose»-ainsi se nomme son projet global, élaboré par l’urbaniste-paysagiste strasbourgeois Alfred Peter en 2013. Dans la continuité de l’étude de référence, l’Etablissement public foncier de Lorraine a désigné, fin 2015, une équipe de maîtrise d’oeuvre constituée de l’Atelier Cap Paysage Urbanisme à Clermont-Ferrand (mandataire), du laboratoire graphique parisien IRB et des bureaux d’études OGI et EODD …


 

Mai 2015 – Article dans le Républicain Lorrain
Présentation du projet retenu pour le Carreau Wendel.

Le projet baptisé Métamorphoses, qui vise à aménager le carreau de mine Wendel à Petite-Rosselle pour qu’il s’inscrive dans le futur, entre dans sa phase opérationnelle. Les spécialistes de l’urbanisme, en charge d’imaginer les transformations extérieures, viennent de dévoiler leur projet d’esplanade. C’est spectaculaire. Tout en conservant l’esprit du lieu.


Mars 2015 – Paysage Actualités
Présentation du projet d’aménagement du gour de Tazenat.

Pour maîtriser la fréquentation d’un lac volcanique, l’agence Cap Paysages a réorganisé son accès. Un cheminement plus aisé se conjugue avec la protection et la mise en valeur des richesses naturelles


 

2015 – VALEURS D’EXEMPLES Palmarès régional 2015 de l’architecture et de l’aménagement Union Régionale des CAUE d’Auvergne
Catégorie : Programmation urbaine et urbanisme opérationnel – 2000 habitants
Mention régionale . Aménagement du Gour de Tazenat

Catégorie : Programmation urbaine et urbanisme opérationnel + 2000 habitants
Mention régionale . Requalification du site de l’IUFM

 


 

2014 – Les Normaliennes : Un quartier réinventé à Clermont-Ferrand
Livre édité par l’Ophis Puy-de-Dôme

“En 2006, le Conseil général du Puy-de-Dôme a cédé à l’Ophis le site emblématique de l’ancienne École normale de Clermont-Ferrand, avec le projet d’y construire des logements, des bureaux, de réhabiliter le bâtiment historique et valoriser son parc. L’Ophis a souhaité mettre en valeur l’ensemble du site en l’ouvrant sur la ville et en favorisant un projet alliant mixité sociale, architecturale et fonctionnelle. Pour concevoir ce projet ambitieux, nous avons recruté une équipe pluridisciplinaire composée d’architectes, d’un paysagiste et d’une conseillère en maîtrise d’usage. Sept ans plus tard, le défi a été relevé. Ce patrimoine historique est devenu un quartier novateur, riche de diversité, proposant à la fois des logements mais aussi une école, des bureaux, un parc. Un nom a même été donné à ce nouveau quartier, « Les Normaliennes » en mémoire de la fonction première du bâtiment historique.

Aujourd’hui, nous sommes particulièrement fiers de cet aménagement qui fait, sans nul doute, référence dans la région et peut-être même au-delà. Preuve en est la mention au Prix national d’architecture « l’Équerre d’argent 2013 » qui vient d’être décernée à la dernière résidence livrée sur le quartier : Victor Duruy conçue par le cabinet d’architectes parisien Séraji. Il s’agit d’un quartier novateur en termes d’aménagements et de solutions durables, qui assoit incontestablement les savoir-faire des équipes de l’Ophis et de ses partenaires. C’est avec un immense plaisir que je vous invite à découvrir cette réalisation exemplaire à travers cet ouvrage.” Edito par Alain Escure, Président de l’Ophis et de Clerdôme


Octobre 2013 – Angles de vues n°25 Journal du CAUE du Puy-de-Dôme

Saint-Floret s’aménage

Pour en savoir plus : France 3 Auvergne


 

2013 – VALEURS D’EXEMPLES Palmarès régional 2013 de l’architecture et de l’aménagement Union Régionale des CAUE d’Auvergne
Catégorie : Programmation urbaine et urbanisme opérationnel + 2000 habitants
Prix départemantal 63 . Schéma directeur de Campus des Cézeaux et aménagement paysager

2009 – VALEURS D’EXEMPLES 1er Palmarès départemental de l’architecture et de l’aménagement CAUE du Puy-de-Dôme
Catégorie : Aménagements urbains ou ruraux
1er Prix : Aménagement des berges du Vauziron – Châteldon


Décembre 2012 – Auvergne Architectures . Revue du conseil régional de l’ordre des architectes n°59
Les enjeux urbains d’un campus des “sixties”.


Février 2009 – D’Architectures n°179

Réalisations : Jacok + MacFarlane Logements sociaux, boulevard Sérurier, Paris XIXe


 

Gilles Clément : Une écologie humaniste
Livre édité par Aubanel
Projet en collaboration : Les jardins de l’Arche à Paris

Utopie : Construction mentale à partir de laquelle se définit le projet et sur laquelle il s’appuie. L’u-topie (non-lieu) n’est pas une négation du lieu mais une vision provisoirement séparée des exigences du lieu (le site). Le jardin se construit à partir d’un site. Son devenir et sa forme sont orientés par les conditions du milieu et par les espérances contenues dans l’utopie du jardinier


2006. Des plans Eco-Lumière pour les campus

Guide destiné à l’ensemble des acteurs engagés dans un processus d’aménagement ou de requalification des espaces publics d’un site universitaire”. Présentation des diverses actions menées par les universités de Nanterre, Cézeaux (Clermont-Ferrand), Pau, Orléans, Villetaneuse, Université de Guyane.

“Poser, aujourd’hui, la question de l’éclairage public des campus, c’est, pour un maître d’ouvrage, aborder et se positionner sur les thématiques suivantes : la sécurité des étudiants et des personnels, la maîtrise de la demande d’énergie, la qualité de vie nocturne et le confort des usagers, l’accessibilité des personnes malvoyantes, le dispositif des certificats d’économie d’énergie, les nuisances dues à la lumière, l’utilisation des énergies renouvelables…”
Les objectifs du plan Eco-lumière
Éclairer juste, en consommant moins d’énergie avec des matériels performants, pour améliorer la qualité de vie sur les campus, la nuit, procurer un sentiment de sécurité, tout en protégeant l’environnement.
La mise en œuvre d’un plan Eco-lumière
Sont présentés ici les outils d’un urbanisme “lumière” ou comment conduire un projet d’éclairage étape par étape, avec un concepteur lumière, acteur incontournable parmi d’autres intervenants de l’éclairage (fabricants, installateurs, organismes professionnels…)
Un éclairage économe en énergie
La nouvelle politique énergétique française a été mise en place par loi du 13 juillet 2005. Le dispositif des certificats des économies d’énergie en découle. Le choix des matériels d’éclairage, des systèmes de gestion, une maintenance préventive et corrective doivent permettrent aux établissements de réaliser rapidement et durablement des économies d’énergie.
Des installations spécifiques
Apporter les solutions les mieux adaptées, cela concerne d’autant plus certaines composantes d’un projet. L’éclairage des installations sportives de plein air à la charge des établissements doit répondre à des exigences spécifiques. La prise en compte des déficients visuels dans les chaînes de déplacements depuis l’entrée du campus jusqu’au seuil des bâtiments est aujourd’hui nécessaire. Enfin, le contrôle lumineux doit être intégré au projet d’éclairage.
Les premiers plans Eco-lumière
Les maîtres d’ouvrage (présidents d’université ou recteurs) des six projets présentés dans l’ouvrage se sont volontairement engagés dans cette démarche. Ils l’ont fait avec pragmatisme, en associant des concepteurs lumière à des moments différents dans le déroulé des opérations de requalification ou d’aménagement de campus. Les premières réalisations, à part celle de Pau, sont attendues au cours de l’année 2007. D’ores et déjà, le retour sur ces projets nouveaux et innovants, assorti de nombreux témoignages de président, gestionnaire, responsable de patrimoine, concepteur, est porteur d’enseignements.


 

Octobre 2004 – Penser en projets
Chronique d’une pédagogie 1997-2002

Autour du thème “penser en projets : ville, architecture et pédagogie” ce livre présente un ensemble de démarches pédagogiques convergentes de l’école d’architecture de Clermont-Ferrand au cours de la période 1997-2003. Sous la direction de Didier Rebois et la coordination pédagogique de Chris Younès, une politique nouvelle de l’enseignement a été initiée avec l’aide d’un ensemble d’enseignants de disciplines diverses : projet architectural et urbain, art, histoire, philosophie, paysage).

Ce livre rend compte d’une approche qui allie, dans la pédagogie, pensée et projet, culture et conception, et place de l’architecture dans sa relation à l’urbain, l’art, le paysage, le patrimoine. Comment ces thématiques interfèrent-elles dans le champ spatial et l’échelle du visible ? Comment la discipline architecturale construit-elle ses problématiques dans une spécificité en interface avec des domaines différents ? Comment enfin l’étudiant architecte parcourt-il et s’approprie-t-il ces territoires d’entrelacement des savoirs et des échelles pour devenir un professionnel de la conception sachant penser et innover en projets ?


 

Octobre 2002 – Auvergne Architectures . Vulcania Naissance d’un Volcan Hors-série n°29

Il y a les faits et il y a les petites histoires qui se racontent après chaque chantier. Et qui restent le plus souvent dans l’ombre. Auvergne Architectures a souhaité raconter le formidable récit de Vulcania, qui s’est étalé sur près de dix ans. Les joies et les pleurs. Les difficultés rencontrées sur le terrain. Les angoisses et les incertitudes. Bref, tout ce qui compose l’histoire intime d’une chantier exeptionnel. Par sa dimension mais aussi par sa nouveauté.